Skip to content

DÉBATS EN RÉGION – “NEVERS DOIT S’EXPRIMER”

Didier Boulaud, maire de Nevers, a souhaité faire participer la population neversoise à ce débat citoyen. Le 15 octobre environs 80 participants se sont réunis au palais ducal pour plancher et abonder par leur propositions le plan national.

Cliquer ici pour lire ces propositions

Le maire a par ailleurs apporté sa contribution personnelle pour annoncer la suite du Grenelle de Nevers :

« Les collectivités territoriales doivent participer activement aux débats sur le développement durable, car elles en sont l’un des premiers acteurs. L’entrée des ONG environnementales au conseil économique et social est, d’évidence, une bonne réforme. Le CES est, dès lors, appelé à devenir une instance majeure du débat environnemental.

Néanmoins, si le conseil national du développement durable devait disparaître, comme cela a été évoqué, les territoires ne seraient plus représentés dans les lieux d’élaboration plurielle. La solution d’une conférence des élus aurait l’inconvénient de séparer les acteurs d’un débat transversal par nature.

Afin d’éviter cet écueil, il m’apparaît nécessaire que d’autres solutions institutionnelles soient trouvées.

Enfin, il conviendrait d’inciter les villes de plus de 10 000 habitants à créer un conseil local du développement durable, qui rendrait un avis consultatif sur les projets municipaux ayant une dimension environnementale. La Ville de Nevers a, pour sa part, d’ores et déjà pris l’engagement de créer un tel conseil.

Dans l’espoir que la contribution de Nevers saura retenir votre attention et dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre d’Etat, l’expression de mes sentiments les meilleurs. »

Au final, les 15 à 20 programmes d’actions qui découleront de ces débats interrégionaux serviront de socle au vaste plan pour le développement durable.